ID-AL et HyperSound pour « Ducs des Alpes, le théâtre des princes, 1559-1697 »

ducsdes-alpes-hypersoundL’exposition « Ducs des Alpes » a mobilisé 4 enceintes et 3 amplis HyperSound pour l’immersion sonore, et deux lecteurs audio interactifs NanoPlayer Box ID-AL associés à un « ancêtre » de la marque, un FlashMPX, certes réformé mais toujours opérationnel. Un matériel déployé à la grange batelière de L’abbaye royale d’Hautecombe à l’occasion de l’exposition  » Ducs des Alpes, le théâtre des princes, 1559-1697 « . L’une des pièces d’un puzzle culturel franco-italien qui inclut l’Abbaye d’Hautecombe, le château des ducs de Savoie à Chambéry, les châteaux de Racconigi et la Manta en Piémont.

ducsdes-alpes-nanoplayerboxCette grange Classée Monument Historique servait initialement à décharger les bateaux et à stocker les marchandises. Elle a été restaurée en 2007 par le Département de la Savoie qui organise chaque année une exposition temporaire d’exception. Cette année elle a pour sujet une grande page d’histoire de la Savoie à travers les fastes princiers et baroques de la Maison de Savoie au 16e siècle (http://hautecombe.org).

Jean-François Laurenceau (Direction Archives, Patrimoine et Musées – Conservation départementale du patrimoine – Conservation des antiquités et objets d’art) : ducsdes-alpes_hypersound-8095« l’implantation des dalles HyperSound nous a posé quelques difficultés en raison de la hauteur sous plafond, de l’absence de cloisonnement dans la grange, et du temps dévolu à l’installation. Les dalles sont implantées à cinq mètres du sol et diffusent en douche sur 3 zones, deux dédiées à la voix et une pour la diffusion de musique de chambre. Le rendu des voix est parfait et celui de la musique pourrait être amélioré à compter du moment où l’on sait tirer profit des réflexions résultantes de la nature des matériaux et revêtements. L’HyperSound sera utilisé l’an prochain et d’ici là en d’autres occasions au Château notamment. »

HyperSound ou la réalité augmentée sonore

Comparée à une enceinte « musicale », qui présente une plus ou moins large dispersion verticale et horizontale (en degrés), la dalle sonore HyperSound concentre le signal tel le faisceau d’une lampe torche ou le rayon d’un laser (son directionnel). La comparaison du rayon laser n’est pas anodine car le faisceau à ultrasons, bien qu’invisible, a la même faculté de visée localisée. Il peut être atténué lorsqu’il est projeté sur une surface absorbante, ou rebondir sur une surface réfléchissante comme un carrelage (portée entre 30 et 40 mètres). Cette technique révolutionnaire offre la possibilité de créer des zones sonores immersives comparables à une écoute au casque. En faisant un pas, l’auditeur peut entrer ou sortir de cette zone de diffusion audio confidentielle et toujours parfaitement intelligible. L’HyperSound s’affranchit ainsi des problématiques de la pollution sonore, plusieurs systèmes pouvant cohabiter, mais il peut aussi venir en complément d’une sonorisation traditionnelle. On parle alors de réalité audio augmentée.